Journée Anses "Antibiorésistance en santé animale"

L’Agence nationale de sécurité sanitaire alimentation, environnement, travail (Anses) organisait le 4 novembre dernier, une journée sur l’antibiorésistance en santé animale.

Cette journée a notamment permis de faire le bilan 2013 des ventes d’antibiotiques en médecine vétérinaire.

Retrouvez ci-dessous les chiffres clés de ce bilan :

Contexte :

-          Depuis 1999, l’anses a mis en place un suivi annuel des ventes d’antibiotiques vétérinaires en collaboration avec le Syndicat de l’industrie du médicament et réactif vétérinaires (SIMV) sur la base de la ligne de l’OIE (chapitre 6.38 du code des animaux terrestres) et avec le soutien du ministère chargé de l’Agriculture.

-          100%[1] des médicaments autorisés sont couverts par ce suivi des ventes d’antibiotiques, basés sur une déclaration annuelle des ventes d’antibiotiques par les laboratoires qui les commercialisent. Les laboratoires fournissent également une estimation répartition par espèces de destination.

Les principales évolutions observées :

-          Volumes de vente : 699 tonnes, c’est le volume total des ventes d’antibiotiques en 2013. Il s’agit du tonnage le plus faible enregistré depuis le début du suivi. Les résultats de l’année 2013 confirment la diminution des volumes de ventes observées les années précédentes (-46.7% depuis 1999, -34% sur les 5 dernières années, -10.6% en 2012 et 2013)

-          Exposition des animaux aux antibiotiques : Les tonnages vendus ne traduisent pas précisément l’utilisation des antibiotiques compte tenu des différences d’activité et de posologie entre les différents antibiotiques. En effet, les antibiotiques récents nécessitent l’administration d’une quantité plus faible d’antibiotiques.
Pour évaluer l’exposition des animaux aux antibiotiques, il est nécessaire de prendre en compte la posologie et la durée d’administration, mais aussi l’évolution de la population animale au cours du temps.
Le calcul de l’ALEA (Animal Level of Exposure to Antimicrobials) montre que l’exposition globale en 2013 a diminué de 7.3% par rapport à l’année 2012.
Sur les 5 dernières années, on observe une diminution globale de l’exposition de 15.7%.

Retrouvez tous les chiffres clés et le dossier du participant de cette journée ici




[1] L’utilisation hors AMM de médicaments vétérinaires est partiellement prise en compte dans les déclarations des industriels. Le recours exceptionnel à la prescription et à l’utilisation hors AMM de médicaments humains ou de préparations extemporanées contenant des antibiotiques dans le cadre des dispositions de la cascade (article L.5143-4 du Code de la Santé Publique) n’est pas pris en compte.

 

Le SIMV est membre de