Boite_ouverte_renversant_médicaments
La valence analgésique s’ajoute à la valence anesthésique

Anesthésie, Analgésie, Euthanasiques

La souffrance des animaux peut être évitée par des analgésiques de palier I, II ou III.
Les anesthésiques et les analgésiques combinés entre eux diminuent le risque d’accident anesthésique, améliorent la qualité de la sédation, le réveil et la récupération postopératoire.

La douleur des animaux, aiguë ou chronique, est de mieux en mieux évaluée et aussi mieux prise en charge. La souffrance animale et donc le bien-être animal sont devenus au fil des ans une préoccupation non seulement des vétérinaires, des détenteurs d’animaux, mais aussi de la société civile. Ainsi, les laboratoires se sont engagés dans le développement de nouvelles molécules pour lutter contre la douleur des animaux.

Image highlight texte
Chien en opération
Body
Au-delà de la contention chimique, le confort de l’animal

De longue date, l’anesthésie des animaux a été rendue nécessaire, à la fois pour des raisons de contention, afin de rendre possible des examens complémentaires sur des animaux ou lors de toute opération chirurgicale.
Plus récemment, la valence analgésique s’est ajoutée à la valence anesthésique. De nombreuses molécules préanesthésiques (tranquillisants, parasympatholytiques…), anesthésiques et analgésiques sont combinées entre elles dans des protocoles de plus en plus complexes et aussi de plus en plus sûrs. Paradoxalement, ces combinaisons permettent d’utiliser moins d’agents, c’est-à-dire à des doses beaucoup plus faibles et sans effet indésirables. Ils sont donc plus économes en anesthésiques, plus sûrs et plus efficaces.

Image highlight texte
Chien en opération
Body
Au-delà de la contention chimique, le confort de l’animal

De longue date, l’anesthésie des animaux a été rendue nécessaire, à la fois pour des raisons de contention, afin de rendre possible des examens complémentaires sur des animaux ou lors de toute opération chirurgicale.
Plus récemment, la valence analgésique s’est ajoutée à la valence anesthésique. De nombreuses molécules préanesthésiques (tranquillisants, parasympatholytiques…), anesthésiques et analgésiques sont combinées entre elles dans des protocoles de plus en plus complexes et aussi de plus en plus sûrs. Paradoxalement, ces combinaisons permettent d’utiliser moins d’agents, c’est-à-dire à des doses beaucoup plus faibles et sans effet indésirables. Ils sont donc plus économes en anesthésiques, plus sûrs et plus efficaces.

Chat_qui_va_recevoir_une_injection
Analgésiques de paliers I, II ou III

Grâce à sa recherche et développement, l’industrie a permis de considérablement élargir l’arsenal analgésique vétérinaire depuis le début du XXIe siècle avec des nouveaux antiinflammatoires non stéroïdiens (analgésiques de palier I) et des opiacés (analgésiques de paliers II et III).

Enfin, la nécessité de procéder à l’euthanasie d’animaux domestiques a aussi conduit au développement de quelques médicaments spécifiques.

Les principaux anesthésiques, sédatifs, analgésiques sont présentés dans ce tableau en lien.

Analgésiques de paliers I, II ou III

Grâce à sa recherche et développement, l’industrie a permis de considérablement élargir l’arsenal analgésique vétérinaire depuis le début du XXIe siècle avec des nouveaux antiinflammatoires non stéroïdiens (analgésiques de palier I) et des opiacés (analgésiques de paliers II et III).

Enfin, la nécessité de procéder à l’euthanasie d’animaux domestiques a aussi conduit au développement de quelques médicaments spécifiques.

Les principaux anesthésiques, sédatifs, analgésiques sont présentés dans ce tableau en lien.

Chat_qui_va_recevoir_une_injection
null
DÉCOUVRIR LA SUITE
Next