Plusieurs_médicaments

Cycle de vie

Avec la mondialisation, l’intensification des exploitations, l’augmentation de la promiscuité de l’homme et de l’animal, il est nécessaire de répondre rapidement aux maladies émergentes. L’industrie doit apporter des solutions thérapeutiques innovantes aux vétérinaires pour assurer la santé animale et la santé publique.

Au cours de ces dernières décennies, la recherche des entreprises du médicament et réactif vétérinaires s’est concentrée sur trois domaines majeurs : les anti-infectieux, les antiparasitaires et les vaccins. Aujourd’hui, les partenariats qu’ils soient public-privé ou privé-privé permettent l’émergence et la maturation de projets d’excellence porteurs des innovations de demain. Ainsi, les chercheurs du privé et du public travaillent en étroite collaboration. Des réseaux et des plateformes collaboratives ont ainsi vu le jour. Par exemple, il est possible de mettre à disposition rapidement des tests de diagnostic et des vaccins en cas de maladies émergentes.

Le développement est l’ensemble des travaux qui suivent la découverte d’une molécule pour la transformer en médicament consommable et commercialisable. C’est un long chemin depuis la molécule candidate jusqu’à la spécialité médicamenteuse (environ 8 à 12 ans). Le développement obéit à des règles et bonnes pratiques strictes afin de garantir un produit de qualité, efficace et sûr.

L’AMM n’est accordée qu’après l’examen approfondi par les autorités compétentes d’un dossier scientifique rassemblant les études conduites sur le médicament en conformité avec des normes et des protocoles harmonisés au niveau européen. Ce dossier comprend 4 parties et peut faire jusqu’à 150 000 pages.

La production fait appel aux principes de l’assurance qualité et aux bonnes pratiques de fabrication (BPF). Le médicament vétérinaire est un produit qui conformément à la réglementation, doit subir de nombreux contrôles de façon à garantir un produit de qualité.

La traçabilité est la possibilité de connaitre la provenance d’un médicament donné et de suivre les étapes de sa distribution à son utilisation. Le marquage par un code barre (datamatrix) sur le conditionnement du médicament fournit des informations permettant de retracer son origine.

La pharmacovigilance, c’est la surveillance des effets indésirables des médicaments vétérinaires, chez les animaux et les êtres humains et l’évaluation scientifiques des informations recueillies. On observe les effets indésirables, notamment ceux qui n’auraient pas été identifiés au cours du développement. La pharmacovigilance est une composante de la surveillance post-AMM.

Avec la mondialisation, l’intensification des exploitations, l’augmentation de la promiscuité de l’homme et de l’animal, il est nécessaire de répondre rapidement aux maladies émergentes. L’industrie doit apporter des solutions thérapeutiques innovantes aux vétérinaires pour assurer la santé animale et la santé publique.

Au cours de ces dernières décennies, la recherche des entreprises du médicament et réactif vétérinaires s’est concentrée sur trois domaines majeurs : les anti-infectieux, les antiparasitaires et les vaccins. Aujourd’hui, les partenariats qu’ils soient public-privé ou privé-privé permettent l’émergence et la maturation de projets d’excellence porteurs des innovations de demain. Ainsi, les chercheurs du privé et du public travaillent en étroite collaboration. Des réseaux et des plateformes collaboratives ont ainsi vu le jour. Par exemple, il est possible de mettre à disposition rapidement des tests de diagnostic et des vaccins en cas de maladies émergentes.

Le développement est l’ensemble des travaux qui suivent la découverte d’une molécule pour la transformer en médicament consommable et commercialisable. C’est un long chemin depuis la molécule candidate jusqu’à la spécialité médicamenteuse (environ 8 à 12 ans). Le développement obéit à des règles et bonnes pratiques strictes afin de garantir un produit de qualité, efficace et sûr.

L’AMM n’est accordée qu’après l’examen approfondi par les autorités compétentes d’un dossier scientifique rassemblant les études conduites sur le médicament en conformité avec des normes et des protocoles harmonisés au niveau européen. Ce dossier comprend 4 parties et peut faire jusqu’à 150 000 pages.

La production fait appel aux principes de l’assurance qualité et aux bonnes pratiques de fabrication (BPF). Le médicament vétérinaire est un produit qui conformément à la réglementation, doit subir de nombreux contrôles de façon à garantir un produit de qualité.

La traçabilité est la possibilité de connaitre la provenance d’un médicament donné et de suivre les étapes de sa distribution à son utilisation. Le marquage par un code barre (datamatrix) sur le conditionnement du médicament fournit des informations permettant de retracer son origine.

La pharmacovigilance, c’est la surveillance des effets indésirables des médicaments vétérinaires, chez les animaux et les êtres humains et l’évaluation scientifiques des informations recueillies. On observe les effets indésirables, notamment ceux qui n’auraient pas été identifiés au cours du développement. La pharmacovigilance est une composante de la surveillance post-AMM.

Ensemble pour leur santé !
null
DÉCOUVRIR LA SUITE
Next