Condition animale - eCG

PUBLIÉ LE 02 DÉCEMBRE. 2022

Un article du journal Le Monde du 02.12.2022 intitulé « Dans les « fermes à sang », des juments saignées et maltraitées pour une hormone utilisée dans des élevages européens. Une nouvelle enquête d’ONG européennes dénonce les maltraitances subies en Argentine, en Uruguay et en Islande par des juments gestantes, dont le sang est prélevé pour en extraire une hormone de fertilité, l’eCG » interpelle.

La Gonadotrophine Chorionique Équine (eCG) est un principe actif qui entre dans la composition de plusieurs médicaments vétérinaires. Elle permet de synchroniser les cycles reproductifs des femelles et d’aider à résoudre les problèmes thérapeutiques d'infertilité. Sa prescription vétérinaire est indispensable pour l’élevage ovin et caprin pour assurer la reproduction du troupeau tout en préservant les races locales et la diversité génétique des animaux.

En 2021, le SIMV a été particulièrement choqué d’apprendre que des juments subissaient un traitement inadmissible dans certaines fermes Islandaises. Les pratiques mises en lumière étaient illégales et en totale contradiction avec la règlementation européenne en matière de bien-être animal.

Le SIMV et ses membres avaient condamné ces pratiques. Le code d’éthique et de déontologie avait été renforcé à cette occasion :

« Les adhérents du SIMV prennent l’engagement de mettre en œuvre toutes les mesures de diligence raisonnables pour vérifier le respect par leurs fournisseurs des standards de l’organisation mondiale de la santé animale en matière de bien-être animal lors des opérations de prélèvement des substances d’origine animale entrant dans la fabrication de médicament vétérinaires. Engagement dans la recherche : Les entreprises du médicament vétérinaire déclarent s’engager dans la recherche de solutions thérapeutiques de substitutions aux hormones d’origine animale ».

À la suite de ces révélations, les autorités islandaises ont mis en place une réglementation plus stricte début août 2022, et ont inspecté la majorité des élevages producteurs. Par ailleurs, nos membres concernés ont conduit des audits sur place, qui ont également mené à identifier des améliorations dont la mise en place a été exigée dans les plus brefs délais.

Il n'existe actuellement aucune version synthétique à l’eCG en Europe. Les alternatives en cours de développement ne seront pas disponibles avant plusieurs années.

Aujourd’hui, les titulaires d’autorisation de mise sur le marché qui commercialisent encore ces médicaments nous assurent que l’eCG utilisée provient uniquement de l'Espace Économique Européen, où les réglementations en matière de bien-être animal sont particulièrement strictes et placées sous le contrôle des autorités vétérinaires locales. 


D'autres articles qui pourraient vous interesser